780. Francouzsky s Irénou. La terre qui penche. Extrait du roman. Vocabulaire français-tchèque. B2-C

Bonjour,

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous l’extrait d’un roman que j’aimerais vous faire connaître. Trouvé par hasard dans une boîte aux livres, il m’a éblouie dès son premier mot. Par sa beauté de style, par sa poésie, par sa mélodie des mots qu’on désire murmurer, par son idée insolite … Alors je remercie cet aléa chanceux de m’avoir offert un tel bijou. Au cas où votre curiosité vous mènerait d’aller plus loin, vous trouverez les renseignements ci-dessous.

Je vous souhaite une bonne lecture :) Iréna

La terre qui penche. Extrait

— Autrefois les chevaliers s’affrontaient sans moucher leurs lances. Beaucoup mouraient. Les anciens tournois surtout étaient meurtriers, quand deux clans s’élançaient l’un contre l’autre dans un grand pré comme à la guerre. C’étaient des combats énormes et sanglants, dont on ne voyait qu’un nuage de poussière et qui duraient jusqu’à la nuit. (…) Martin, ton père, était un grand champion qui ne redoutait ni l’épée, ni la lance. C’était une époque merveilleuse, la pestilence n’était pas passée sur le monde et j’était jeune et belle encore. Mon mari et Haute-Pierre avaient jolies réputations alors, ils avaient connu une petite gloire et, par amour de la joute, ils avaient décidé d’organiser ensemble ce tournoie de la Baume. (…) De ce temps-là, il n’en reste que quelques-uns sur la lice aujourd’hui: Geoffroy, mon mari e Bolandoz. Je suis étonnée que ton père n’en soit pas.

— Je crois qu’il n’aime plus tournoyer, il préfère la guerre aux déduits.

— Quel dommage ! C’était un spectacle de le voir se lancer contre son adversaire. Il était le meilleur chevalier qu’on ait vu ici, seul Bolandoz pouvait le contrer. Parfois le tournois semblait d’ailleurs se réduire à ces deux-là, tout le reste n’était qu’intermède. (…) Cette année où ton père est entré en lice vêtu seulement d’une petite chemise de femme, mon mari avait mis Haute-Pierre à bas si violemment qu’il lui avait fait tourner le heaume. Le forgeron avait dû le découper pour le lui retirer de la tête.

— Mon père a jouté en chemise ?

— Oui, nu sous une petite chemise brodée, une jolie chemise de lin très fin, une chemie de femme. Et Bolandoz avait demandé que les lances ne soient pas courtoises. Ton père avait accepté sachant qu’il se présenterait sans armure face à une pointe mortelle, par amour de cette dame dont il portait le vêtement intime et dont nul ne savait ni nom au moment du combat. Quel spectacle ! Bolandoz a d’abord touché ton père à l’épaule, la lance avait entamé sa chair, et le sang coulait sur la chemise déchirée. Les femmes pleuraient dans les loges, les paysannes, elles-mêmes, étaient toutes retournées. Ton père était si beau ! A travers nos larmes, nous cherchions qui pouvait être la femme qui lui avait offert cette chemise, mais nous pleurions toutes tant qu’il était impossible d’en voir une pleurer davantage que les autres. Et puis, il nous semblait qu’il se battait pour chacune de nous, nous en avions oublié nos champions respectifs, il devenait le seul qui comptait, et nos hommes nous regardaient trembler avec suspicion. Si elle était mariée, la femme qui avait ainsi offert sa chemise à ce si beau jeune homme pour qu’il la portât à même sa chair, cette femme-là risquait d’en mourir tant la jalousie grondait.

Source. Camille Martinez: La terre qui penche, Gallimard 2015

Vocabulaire franco-tchèque

  1. sans moucher leurs lances = sans rendre leurs lances émoussées = aniž by ztupili svá kopí
  2. joute (n.f) = combat à la lance entre deux hommes à cheval et en armure = klání
  3. déduit (n.m.) ici = divertissement = rozptýlení
  4. lice (n.f) = terrain clos dans lequel se déroulaient les tournois = kolbiště < entrer en lice = entrer en compétition = vjet na kolbiště
  5. heaume (‚h; n.m.) = casque porté par les chevaliers du Moyen-Age et destiné à protéger leur tête des armes et projectiles ennemis = helmice

Pour vous renseigner à propos du roman: https://www.babelio.com/livres/Martinez-La-terre-qui-penche/718910

Příspěvek byl publikován v rubrice Francouzská četba, Francouzština pro úroveň B, Francouzština pro úroveň C. Můžete si uložit jeho odkaz mezi své oblíbené záložky.

Napsat komentář

Vaše emailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

(Spamcheck Enabled)