643. Učíme se francouzsky s přírodovědným dokumentem Le blaireau. A2+

  1. Transcription
  2. Vidéo
  3. Vocabulaire français-tchèque
  4. Résumé

Le blaireau. Documentaire animalier. Transcription.

La plupart des mammifères sauvages qui peuplent notre environnement ont pris l’habitude – avec raison, sans doute, de se tenir soigneusement à l’écart de l’activité des hommes. Pourtant, à deux pas du village et même au beau milieu des champs cultivés, le blaireau installe parfois son terrier. A cet endroit, la discrétion est de loin le souci principal du blaireau. La terre rejetée au moment des travaux de creusement forme en effet d’énormes tas, est invisible devant l’entrée du tunnel. Il existe souvent plusieurs de ses entrées qui donnent accès à un réseau des galeries souterraines dans lesquelles les blaireaux se cachent durant le jour. D’autres indices nous permettent de penser que ce terrier est bien habité. Sur ce petit arbre, par exemple, les occupants semblent venir pour se faire les griffes régulièrement. En fouinant un peu plus loin encore dans le secteur sous le buisson d’un talus on découvre de véritables pistes de terre battue parfaitement dégagée : signe du passage régulier des blaireaux. Il faut dire que ces animaux sont de véritables maniaques, fidèles à leurs habitudes et qui sortent toujours par les mêmes coulées, les mêmes passages. Mais au fait, comment faire pour les surprendre ? Eh bien, pour commencer, il faut demander rendez-vous aux blaireaux au saut du lit. Pour eux, bien sûr. C’est-à-dire à partir du coucher du soleil, car n’oublions pas, ce sont des animaux nocturnes qui préfèrent peut-être ainsi éviter les hommes dont ils ont sûrement déjà entendu siffler les plombs à leurs oreilles. Avant le coucher du soleil donc il suffit de s’installer discrètement près du terrier – à bon vent, bien sûr – et d’attendre sans bouger, les yeux fixés sur l’entrée de la tanière. Le suspens n’est jamais très long, mais la méfiance reste encore de mise pour le premier adulte qui sort. A l’autre bouche du terrier, on est un peu moins méfiants, mais on reste prudents. Il faudra encore quelques minutes pour que les dernières vérifications se fassent. Pas d’odeur suspecte, pas de bruit anormal, le blaireau, après une dernière hésitation, peut partir pour sa tournée nocturne. L’autre adulte restera caché dans son trou ou veillera aux alentours, car nous sommes en mai et les jeunes blaireaux font leur première sortie hors du terrier. Eux, par contre, ne se font aucun souci et leur seule préoccupation est de se payer du bon temps en partant à la découverte de leur nouveau domaine. Durant leur première sortie, les jeunes blaireaux quittent rarement les alentours immédiats du terrier où ils se savent se mettre à l’abri à toute vitesse en cas de danger. Malgré leur taille et leur jeu désordonné, ils ne font pratiquement aucun bruit en se déplaçant. A peine, de temps en temps on entend claquer une mâchoire ou un petit jappement. Les jeux en commun s’arrêtent de temps en temps et chacun s’occupe comme il peut. Une vieille douille de cartouche de chasse fera éventuellement l’affaire avant que le voisin ne s’en mêle également. Un peut plus tard dans la nuit, avec l’appétit qui vient les blaireautins partent également à la recherche d’un peu de nourriture. Bien souvent, au moins au début, ils se contentent de retrouver un des parents à l’intérieur du buisson. Ce sont eux qui leur apprendront, grâce à leur odorat, à trouver et à croquer toutes sortes de plats : escargots, vers, insectes ou des oiseux nichant au sol, mais aussi des pommes ou des noix tombées à terre dans les vergers. José recherche de la nourriture (…) *occuperont l’essentiel de la nuit pour les jeunes qui retournent de temps en temps au terrier. Les adultes se permettront quelques expéditions plus lointaines, mais les premières lueurs de l’aube tout le monde aura retrouvé la sécurité au fond des galerie

  • (… ) un passage manquant < chybí pasáž

Vidéo.

Vocabulaire français-tchèque

  1. blaireau (n.m.) = animal, mammifère carnivore qui vit dans un terrier très profond = jezevec
  2. terrier (n.m.) = trou qui creusent certains animaux = nora
  3. fouiner (v. intr.) = espionner = slídit, špiclovat
  4. buisson (n.m.) = broussaille = houští
  5. talus (n.m.) = pente = svah
  6. coulée (n.f.) = ici: sentier = stezka
  7. tanière (n.f) = terrier = doupě
  8. douille (n.f) = partie d’une cartouche qui contient de la poudre = nábojnice
  9. faire l’affaire (loc) = servir à qqc = hodit se, posloužit
  10. blaireautin (n.m) = bébé blaireau = jezevče
  11. odorat (n.m) = sens qui permet de recevoir des odeurs = čich
  12. nicher (v.intr.) = faire son nid = hnízdit
  13. lueur (n.f) = lumière très faible = svit

Le blaireau. Résumé

Le blaireau est un animal sauvage qui vit dans le terrier sous la terre. Il fait son terrier à la forêt, mais aussi près des champs. C’est un mammifère. Cela veut dire que le bébé se nourrit du lait de sa mère. Le blaireau mange des vers, des escargots, des insectes ou des oiseaux. C’est ce qu’on appelle « carnivore », c’est-à-dire l’animal qui mange principalement de la viande.  Mais parfois, le blaireau peut consommer aussi des pommes ou des noix. Il sort la nuit, alors c’est un animal nocturne. Les petits blaireaux font leur première sortie au mois de mai. Il n’est pas facile de rencontrer le blaireau parce qu’il est très méfiant et prudent.

Bonne séance et une très belle journée ! 🙂 Iréna

Příspěvek byl publikován v rubrice Francouzsko-česká slovíčka a fráze, Porozumění francouzština. Můžete si uložit jeho odkaz mezi své oblíbené záložky.

Napsat komentář

Vaše emailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

(Spamcheck Enabled)