532. Čteme francouzsky. Demain j’arrête! B1+

Vous avez déjà rencontré des gens qui font une fête pour leur divorce? Moi, oui. D’habitude, ce sont plutôt les futurs mariés qui s’amusent. On les entend klaxonner le samedi quand ils roulent en cortège vers la mairie, on les croise la veille en bande, dans les rues, habillés en clown ou quasi nus. A grand renfort de trompettes et de tambourins, ils exhibent aux badauds ternes leur joie d’enterrer leur vie de jeunes célibataires — parfois à plus de trente-cinq ans… Mais moins d’un an plus tard, quand les 19% des statistiques se séparent, plus personne ne lance de confettis. Eh bien, Jérôme, si.

Je n’ai pas assisté à ses deux premiers mariages, mais j’étais présente au troisième. Trois mariages et trois divorces à trente-deux ans, ça interpelle. Le proverbe dit: „A ton deuxième naufrage, n’accuse pas la mer.“ La sagesse populaire ne s’est pas aventurée jusqu’au troisième.

De vous à moi, je trouve sa fête de divorce bien plus sympa que ses noces. Plus question de frime, plus de codes sociaux, adieu les passages obligés, envolée la robe dans laquelle on étouffe, rangés les escarpins hauts comme des falaises qui peuvent vous tuer si vous trébuchez, plus de quête pour réfection de l’église, pas de menu avec des plats qui se la racontent dans les sauces indigérables, et plus aucune blague débile de son oncle Gérard — qui d’ailleurs n’est pas invité. Simplement des gens avec qui il a de vrais liens et à qui il a eu l’honnêteté de dire: „C’est encore loupé mais je tiens à vous.“ Je crois que même sa première femme est là.

Et c’est ainsi que je me retrouve, un samedi soir d’octobre, dans un bel appartement bondé, au milieu de gens qui s’amusent vraiment grâce à Jérôme. Il est encore tôt, on sourit, on échange au hasard, et tout le monde parle de ce qu’il a raté, de ce qu’il regrette, dans une ambiance assez surréaliste mais légère. On se croirait aux „Foireux anonymes“. C’est Jérôme qui a ouvert le bal:

—- Merci à tous d’être là. Il n’y a rien à célébrer sinon le plaisir que j’ai de vous connaître. Chacun de vous fait partie de ma vie. Je préfère préciser immédiatement que les cadeaux que vous aviez généreusement offerts — enfin surtout pour certains — ne seront pas remboursés. Ce soir, je n’ai plus de beau costume, je ne compte plus sur vous pour financer mon voyage de noces, je n’ai d’ailleurs même plus de femme. Par une perversion dont je ne me savais pas capable, je me demande si ce divorce d’avec Marie n’était pas uniquement motivé par l’envie de cette soirée avec vous. Alors j‘assume tout. Je vous fais le cadeau d’être le pire, d’être la référence par le bas, d’être le trente-septième dessous. Si un jour vous vous sentez minable, si vous culpabilisez sur vos échecs et que vous vous en voulez, pensez à moi et j’espère sincèrement que vous irez mieux.

Tout le monde a ri, tout le monde a applaudi, et puis une fille a commencé à raconter comment elle s’est fait virer de son boulot trois semaines plus tôt parce qu’elle a éclaté de rire au nez d’un petit excité qui la draguait. Elle l’a pris pour un commercial testostéroné alors que c’était le jeune et fringant P.-D.G. du plus gros client de son patron… Au chômage et morte de rire. Et tout le monde à suivi.

(Gilles Legardinier : Demain j’arrête! 2011, Fleuve Noir.)

Vocabulaire franco-tchèque.

  1. rouler = ici: se déplacer avec des roues = jet
  2. en cortège = ici: en défilé = v průvodu
  3. la veille = ici: le jour qui précède l’autre = předchozí den
  4. quasi (nus) = presque (nus)= téměř (nazí)
  5. a grand renfort de < renfort = aide = posila, pomoc
  6. badaud = qui s’attarde à regarder un évènement de la rue, curieux = čumil
  7. enterrer la vie de célibataire = dire adieux à la vie célibataire avant le mariage = rozloučit se se svobodou
  8. noces (n.f, pl.) = mariage & célébration de mariage = manželství & svatba
  9. frime (n.f.) = faux-semblant pour impressionner = přetvářka, předvádění se, vytahování se
  10. trébucher (v. intr.) = buter, perdre l’équilibre = potácet se, kymácet se
  11. quête (n.f.) = ici: action de recueillir des aumônes = sbírka milodarů
  12. réfection (n.f) = action de refaire, reconstruction = oprava
  13. bondé(adj) = rempli de gens à la capacité maximum, surchargé = narvaný lidmi k prasknutí 
  14. échanger : ici v. intr. = causer , bavarder = povídat si
  15. ouvrir le bal (loc.) = être le premier à faire qqc =začít první, zahájit
  16.  assumer (v.tr.) ici = accepter qqn avec les conséquences = přijmout se všemi důsledky
  17. s’en vouloir = être fâché avec soi-même = zlobit se na sebe
  18. se faire virer de son boulot (famil.) = se faire licencier = nechat se vyrazit z práce
  19. draguer (v.tr. ici: fam.) faire la cour à = balit koho
  20. fringant (adj.) = très vif, de bonne humeur & élégant = rozjařený, rozdováděný nebo nastrojený
  21. P.-D.G. = président-directeur général & présidente -directrice générale = generální ředitel/ka

 

Příspěvek byl publikován v rubrice Francouzská četba, Francouzsko-česká slovíčka a fráze. Můžete si uložit jeho odkaz mezi své oblíbené záložky.

Napsat komentář

Vaše emailová adresa nebude zveřejněna. Vyžadované informace jsou označeny *

(Spamcheck Enabled)